Forcément si on parle de cinéma, on ne peut pas passer à côté des Etats-Unis et bien sûr d’Hollywood. Berceau du septième art, partie intégrante de la culture américaine mais aussi diffuseur d’un mode de vie à l’internationale. Il a pour beaucoup été notre premier contact avec cette culture. Des premiers cinémas muets aux derniers blockbuster, le cinéma américain véhicule une image glamour, sauvage et idyllique. Et pour beaucoup, il a pour beaucoup été notre premier contact avec cette culture.

Et si on partait sur les pas de nos idoles, sur les lieux de tournage de nos meilleurs souvenirs cinématographiques ? Histoire de pouvoir ajouter encore de la magie à votre prochain voyage !

Commençons par l’ouest américain, et bien sûr le cœur de cette industrie glamour, HOLLYWOOD ! On ne va pas s’attarder dessus, mais faites un tour sur Mulholland Drive pour admirer l’immense panneau perché sur la colline, passez par les studios Universal pour découvrir la face cachée des plus grands films et les secrets de tournage (faites le studio tour pour admirer les décors de vos films et séries préférées) ou en comprendre les effets spéciaux.  Le tout agrémenté de rollercoaster pour une bonne dose d’adrénaline. D’autres studios sont possibles pour marcher sur les pas de vos stars préférées : Paramount Studios, Warner Bros, Studios MGM… Et bien sûr, faites un tour sur le Walk of Fame pour trouver l’étoile de votre star ! Faites ensuite un tour sur Rodeo Drive pour revivre la scène mythique de « Pretty Woman » ou du « Flic de Beverly Hills« . Si vous êtes fan du mythique film  « Grease »  les lieux de manquent pas : Huntington Park High School, Venice High School, Los Angeles River Basin, Pickwick Drive-In Theater, Huntington Park, Leo Carrillo State Beach, 4524 Kingswell Avenue, Virgil Junior High School… Ne manquez pas le Biltmore Hotel qui fut le lieu de tournage de nombreuse production à succès : « Splash « ,  » Ghostbusters « ,  » Pretty Woman  » et  » The Game  » font parti des 50 films qui ont été tournés là-bas. Puis au Fox Plaza où les fans de  » Die Hard » reconnaitront le Nakatomi Plaza. Finissez la journée au Griffith Observatory, pour un superbe coucher de soleil sur L.A, mais aussi lieux de tournage de films récents : « La fureur de vivre « , «  La La Land « ,  » Terminator « , «  Jurassic Park « .

Un peu plus loin, faites un footing sur la plage de Malibu (pour refaire les scènes du même nom), si vous n’êtes pas fan, allez voir la petite crique entre Zuma Beach et Point Dume, pour la scène finale de « La Planète des singes « . Sinon à l’intérieur des terres, prenez un bol de western au Paramount Ranch, lieu de tournage entre autres de la célèbre série « Dr Quinn, femme médecin ». Un autre site western intéressant est la petite ville de Pioneertown, cette fois-ci à l’est de Los Angeles, un décor qui servit de décor à plus de 50 production dans les années 40 & 50.

Mais ce ne sont bien sûr pas les seuls films tournés dans cette ville : « Flashdance », « Rain Man », « Basic Instinct », « Mulholland Drive » et plus récemment, « Ocean Twelve » & « Thirteen », « Inception« , ou encore le dernier Tarantino, « Once Upon a Time…in Hollywood« … mais la liste est trop longue pour la développer ici …

Pour rester dans les films mythiques tournées en Californie, plusieurs scènes du film Star Wars ont été tournés dans la Death Valley, saurez-vous les retrouver ?

Plus au nord, une des célébrités les plus importantes de San Francisco, c’est bien sûr le Golden Gates Bridge ! Visible dans « Sueurs Froides » (de Hitchcock), il a tour à tour été attaqué par une pieuvre surgie des profondeurs (« Le monstre vient de la mer »), secoué par un tremblement de terre (« Superman de 1978 »), arraché par un mutant (« X-Men : L’affrontement final »), détruit par un lézard (« Godzilla ») ou encore rasé par un tsunami (« San Andrea »). Bref, il a souffert mais reste un des arrière-plans les plus mythiques.   

Plusieurs grandes comédies ont été tournées à San Francisco. Les plus fameuses maisons de San Francisco les fameuses Painted Ladies, ont été le lieu de tournage de sitcom familiale « La fête à la maison » .  Un peu plus loin retrouvez, l’une des maisons privées les plus connues de San Francisco : celle de « Mrs. Doubtfire« , rendez-vous à Steiner Street pour admirer le magnifique manoir. Une autre comédie des années 1990 : « Sister Act » passez par St Paul Church, Church Street, Noe Valley, San Francisco, Ambassador Hotel.

Puis, partez sur les traces du mythique film » Bullit« , un des plus grands rôles de Steve McQueen, Vous pourrez revivre cette séquence culte en partant de Fisherman’s Wharf, du côté de la marina, par Columbus Avenue et Chestnut Street, avant de descendre Hyde Street et Laguna Street, puis Leavenworth Street en direction du sud jusqu’à Guadalupe Canyon Parkway. Certaines scènes ont été tournées également dans le quartier de Potrero Hill. Ou sur celle de « Basic Instinct« , en passant par le quartier de Pacific Heights. Le bar dans lequel se rend Tramell s’appelle le Tosca café et se trouve au 242 Columbus Avenue.

Sans oublier Alcatraz, lieu de tournage de l’ »Evadé d’Alcatraz » (avec Clint Eastwood) ou le plus récent « Rock » (avec Sean Connery et Nicolas Cage). Ou bien Bodega Bay, lieu mythique du film « Les Oiseaux d’Hitchcock » (on y trouve entre autres la fameuse église du film mais aussi l’école vedette du film d’horreur.)

On ne pourra pas détailler tous les films, alors remontons un peu la côte, la forêt de Redwood, ce parc de séquoias géants, a permis de tourner quelques scènes de plusieurs films mythiques tels que « La Planète des singes : les Origines » mais aussi de « E.T l’extraterrestre« , l’épisode 6 de « Star Wars : Le retour du Jedi » ou encore « Jurassic Park« . Au Sonoma Coast State Park, revivez la scène finale des « Goonies« . Pour le reste du film rendez-vous beaucoup plus au nord, dans la ville d’Astoria, au nord de l’état de l’Oregon. C’est aussi le lieu de tournage de « Point Break« , « Un flic à la maternelle », ou encore « Sauver Willy« . Pour quelques frissons de plus passez dans les couloirs du Timberline Lodge (mais on vous en a déjà parlé ici).

Encore plus au nord, dans l’état de Washington, on retrouve bien sûr « Nuit Blanche à Seattle« . Au Sud-est de l’état se trouve le Washington State Penitentiary, où fut tourné le film « Dancer in the Dark« . Le Montana accueille quant à lui le film  « The Revenant » et  » Et au milieu coule une rivière  » (sur la Boulder river au nord du parc de Yellowstone) ou encore  » L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux « .

Dans le Wyoming, la chaine du grand Teton servit d’arrière-plan aux films « Rocky IV » et « Django Unchained« , le Yellowstone au film « Star Trek » des années 70. Au nord-est de l’état, se trouve le Devils Tower National Monument, son aspect inquiétant immortalisé dans le film « Rencontre du troisième type « .

Dans un autre état (le Dakota du sud), et pourtant si proche, les Black Hills ont été le site de tournage de nombreux films qui ont influés sur notre vision des USA : « Danse avec les Loups », « La conquête de l’ouest » au Custer’s park, « La mort aux trousses » & « Benjamin Gates » au Mont Rushmore. A l’ouest le parc des Badlands a abrité les films « Armageddon », et « Starship Troppers ».

On ne compte plus les films tournés à Las Vegas : de « Les diamants sont éternels » au film « Very Bad Trip » en passant par « Viva Las Vegas » , les scènes dans la Sin City ne manquent pas et sont facilement reconnaissables, mais saviez-vous que la base de Wendover, au Nord-Est de l’état, à la limite de l’Utah, à été le siège du fameux film  « Indépendance Day « ,  également un musée consacré à l’aviation de la seconde guerre mondiale.

Du Nevada à l’Arizona en passant par l’Utah, les grands parcs nationaux ont marqués notre image du grand ouest américain, et quasiment chacun de ceux-ci ont abrité des chefs-d’œuvre:

  • Valley of Fire:  La Chevauchée Sauvage, Fureur Apache, Casino, Total Recall…  
  • Zion National Park : Butch Cassidy & le Kid, La sanction,
  • Dead Horse Point State Park : Thelma & Louise, 127 heures, Les Ailes de l’enfer, Mission Impossible II…
  • Arches Park: Indiana Jones et la Dernière Croisade, Rio Conchos, Les Cheyennes.
  • Grand Canyon: La piste des Géants, Grand Canyon

et comment ne pas terminer par Monument Valley, qui a bercé nos envies de western et d’évasion. On ne compte plus les films tournés là-bas: La prisonnière du Désert, La chevauchée fantastique, La Conquête de l’Ouest, Il Était une Fois dans l’Ouest, Retour vers le futur (3), Forrest Gump…

 Alors prêt à partir sur les traces de vos films préférés ?

Vous retrouvez la plupart de ces sites dans nos circuits sur l’ouest américain:

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto.php

Mais on peut toujours vous créer un séjour sur mesure sur les pas de vos idoles!

https://www.american-motors-travel.com/voyage_sur_mesure.php

On vous a déjà parlé il y a quelques mois de Portland (vous pourrez retrouver l’article ici), la capitale économique de l’État de l’Oregon. Mais cette fois-ci, nous avons choisi de vous faire découvrir le reste de l’état qui vous permet de changer de paysages et d’être totalement dépaysé : côte maritime (Pacifique), haute montagne, vallées verdoyantes, steppes, dunes de sable géantes, fleuves et lacs, hauts plateaux… Bref, tous les paysage de la planète réuni en un seul road trip !

L’Oregon, c’est le dixième plus grand état des États-Unis, situé au nord-ouest entre la Californie et l’état de Washington. Il reste pourtant un état très vert en majorité agricole (d’où une superbe gastronomie) et avec près de 6000 lacs et 12 millions d’hectares de forêts à découvrir ! on pourrait diviser l’état en 2 parties à partir de la chaîne des Cascades qui traverse l’état du Nord au Sud, l’est est plutôt désertique et se rapproche de ce que l’on connaît de l’Ouest américain et l’ouest, beaucoup plus vert.

Commençons par l’ouest et la côte pacifique avec ses 584 km de côte sauvage et protégées. Empruntez la route 101 (prononcez One-o-One) pour profiter des points de vue spectaculaires, des côtes rocheuses au Nord avec des falaises abruptes aux dunes de sables géantes au Sud. Passez par Cannon Beach, le point final de la grande expédition de Lewis et Clark. Si vous voulez en avoir un aperçu, repassez vous la scène finale du film Point Break ! Au mois de juin, se tient un immense concours de château de sable. Sur la côte, il y a plein de choses à faire : visite de phares (Yaquina Head, Heceta Head), croisière d’observation des baleines ou des lions de mer, fat bike (vélo à pneu très large) ou buggy sur les dunes de sables. Et enfin, pour une petite visite insolite, visitez la fabrique de fromages et crèmes glacées de Tillamook : c’est la plus grande fabrique de Cheddar (principalement)du Nord-Ouest américain avec dégustation en fin de visite. Autre activité originale, et si c’est la saison au moment de votre passage, participez à une pêche au crabe et au saumon avec les pêcheurs locaux.

Continuons vers l’est, on y retrouve bien sûr Portland dont on ne va pas vous reparlez, vous l’avez compris rendez-vous sur notre précédent article. A noter tout de même que Portland est un véritable vivier pour la culture musicale et principalement pour le rock alternatif (rappelez-vous notre article sur la culture musicale américaine PART2). La ville garde un esprit d’indépendance et de rebellion, et donne la part belle aux jeunes groupes voulant émerger. Donc gardez l’oeil ouvert et les oreilles à l’écoute, vous pourriez peut être au détour d’un bar ou d’une salle de concert déouvrir les prochaines stars! Avant d’arriver en ville, arrêtez-vous dans la Vallée de la Tualatin (à l’ouest), pour une petite dégustation dans cette région viticole. La région la plus réputée pour le vin, est la vallée de la Willamette au sud de Portland, avec notamment de magnifique pinot noir et chardonnay. Comme en France, empruntez la route des vins pour quelques dégustations. L’histoire est omniprésente dans la région, faites un petit stop à l’Evergreen Aviation Museum, pour admirer les avions d’Howard Hughes au milieu des vignes ! ou bien au cœur de la capitale Salem, visitez le Willamette heritage center, un ancien centre de filature de laine datant de 1880, pour en apprendre plus sur la vie économique de la région. Vous pouvez également rejoindre Albany qui ne compte pas moins de 700 bâtiments historiques.

A environ 30 min de route à l’est de Portland, on retrouve les gorges du fleuve Colombia, avec de nombreuses cascades (près de 70 à découvrir soit en voiture soit au cours d’une randonnées) et des points de vue panoramiques spectaculaires sur le 3e plus grand fleuve des États-Unis. C’est également l’occasion de rejoindre le Mont Hood, emblème de la région et comparé au Mont Fuji, enneigé à l’année. Pour un peu de frisson, passez par le célèbre Timberline lodge qui servi de lieu de tournage pour quelques scènes extérieur du film « Shinning » de Stanley Kubrick. Plus vous irez vers le sud, plus vous découvrirez la chaîne des Cascades dans toute sa splendeur. Le mont Jefferson en est le point culminant et la ville de Bend, le point d’accès. Pas d’inquiétude pour vous désaltérer, suivez la Bend Ale Trail, une route menant à pas moins de 19 brasseries. Tout au sud, se trouve le joyau de l’état : Le Parc National de Crater Lake, un superbe lac de montagne (dans une caldera formée suite à l’explosion d’un volcan). C’est le lac de plus profond d’Amérique du Nord, avec pas moins de 600m de profondeur et ses eaux sont d’un bleu très vif.

L’Eastern Oregon, peut être assimilé au « Far West », c’est là que l’on retrouve les régions les plus désertique, les grandes étendues nous rappelle le grand ouest américain. C’est également la région des ranches, des cow-boys et des territoires indiens (la région était autrefois occupée par 4 tribus). Pendleton est la capitale de la région, elle est très connue aux USA pour son rodéo annuel qui a lieu depuis plus de 110 ans à la mi-septembre. L’été est également l’occasion d’assister aux Pow-Wow des tribus amérindiennes. Le Tamástslikt Cultural Institute, vous permettra d’en apprendre plus sur les danses et les chants traditionnels, l’art, la langue, les vêtements, la religion et la cuisine des autochtones. Pendleton est aussi réputée pour sa laine et la marque Pendleton produit de nombreuses choses (vêtements, couvertures, etc.) que l’on retrouve partout aux États-Unis. Vous pourrez visiter l’usine de fabrique pour comprendre l’importance de cette économie pour la région.

A l’extrême Nord Est de l’état, la chaîne des Wallowas appelé aussi la petite suisse, et la Snake river qui marque la frontière avec l’Idaho. Mais la frontière la plus remarquable est sans doute le Hell’s canyon qui rejoint la chaîne des Seven Devils en Idaho. Tout un programme ! C’est en fait le canyon le plus des États-Unis, avec 2.4 km de profondeur (et oui exit le grand canyon avec ses 1.8km !). Le canyon est donc impressionnant avec au fond la Snake river, sombre qui coule paisiblement. C’est aussi le paradis des animaux sauvage est il n’est pas rare d’y croiser ours ou cervidés. La petit ville Joseph ( du nom du chef indien de la tribu des Nez-Percés), vous offrira un mélange de cow boy, d’artistes avec un soupçon de légende indienne pour une ambiance des plus dépaysante.  

Découvrez la plupart de ces merveilles dans notre programme  » Pacific Coast Tours » :

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/pacific-coast-tours-12

ou bien dans un voyage crée sur-mesure pour vous :

https://www.american-motors-travel.com/voyage_sur_mesure.php

Visite du Parc National de « Crater Lake » dans l’Oregon

Seul parc national de l’Oregon, Crater Lake n’est qu’à 1h30 de route de Medford.  La route 62 partant de Medford et menant peu à peu à Crater Lake est une merveille. Celle-ci est bordée d’immenses forêts de pins ponderosa. Halte à Rogue River Gorge and Natural Bridge afin de commencer l’aventure visuelle. Après la traversée de cette sublime route (tout aussi spectaculaire en voiture qu’en moto), arrivée sur Crater Lake. Un passage au Visitor Center sera une formalité voir inutile avec la préparation qu’American Motors Travel vous fournira.

Selon la période de l’année il fait relativement chaud avec des moyennes de 25°C l’été (idéal pour un trip en moto) et l’hiver cela avoisine les 5°C . A noter que les pics de températures de Crater Lake sont tout de même de +45°C et -20°C.

Crater est une caldeira vieille de 7700 ans, créée par la plus grande éruption qu’ont connu les Etats-Unis depuis 640 000 ans, celle du Mont Mazama. Le cratère, qui se place à presque 2500 mètres d’altitude, s’est rempli uniquement grâce à l’eau de pluie et la fonte des neiges. Il s’agit du lac le plus profond des Etats-Unis grâce à ses 594 mètres de profondeur. Les deux points emblématiques de ce lac sont Wizard Island (l’île du sorcier, à l’ouest) et Phantom Ship (le bateau fantôme, au sud). Vous devrez assurément faire la Rim Drive qui fait le tour du cratère (le must en moto !). Cette route longue d’environ 50 kilomètres vous offrira de nombreux points de vue ainsi que la possibilité de faire des photos inoubliables. En plus de ces sublimes points de vue, vous pourrez profiter de la faune et la flore avec certaines espèces emblématique de ce parc national (les ground squirrels et les Clark’s Nutcrackers par exemple). Finissez par le point qui possède probablement l’une des plus belles vue sur le cratère, Watchman Lookout (à savoir que l’accès à ce site s’effectue à pied mais vaut vraiment le coup d’abandonner sa moto/voiture pour ce spectacle naturel grandiose). Vous aurez la possibilité de vous restaurer à Rim Village, boire un verre sur la magnifique terrasse du Crater Lake Lodge (et d’y dormir, le must, attention réservation au moins 9 mois avant le départ) ou encore démarrer une randonnée pédestre.

A retrouver d’urgence sur notre site : http://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/pacific-coast-bike-tour-121 ou http://www.american-motors-travel.com/voyage-en-auto/etats-unis/pacific-coast-car-tour-181