Vous rêvez de faire un Roadtrip à moto aux USA parce que c’est le meilleur moyen de voyager, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?  Par où commencer ? Quelle zone choisir ? … Les Etats-Unis représentent tout de même une superficie équivalente à 14 fois la France ! De quoi s’y perdre en effet. Pas de stress, on vous explique tout étape par étape, par ici avec quelques idées itinéraires incontournables, suivez le guide :

1. A quelle période souhaitez-vous ou pouvez-vous partir ?

Evidemment, en fonction de la saison certaines zones géographiques ne seront pas envisageables (particulièrement pour un voyage à moto). Cela dépendra des impératifs que vous aurez, tels que les vacances scolaires par exemple. Certes les mois de juillet-août, restent la plus haute saison aux Etats-Unis (attention le mois de septembre est également très prisé), mais pas de panique, nous adapterons le circuit en conséquence. Oui, il fera chaud mais n’écoutez pas les « mauvaises langues », on y survit très bien (après 20 ans d’expérience, on vous le garanti !). Si en revanche vous êtes flexibles (chanceux !), préférez des mois « creux » majoritairement en hiver et de mars à avril ou d’octobre à fin novembre/début décembre pour profiter :

  • Des Etats du Sud comme le Texas par exemple (à découvrir ici) ou le sud de l’Arizona, idéal de mars à mai mais également en octobre/novembre par exemple …
  • Bien évidemment, de la Floride, et du sud de la Californie (L.A mais surtout la zone de San Diego)
  • De la Nouvelle Orléans qui se visite toute l’année mais y fêter le mardi gras (en février) est un must !
  • Tout comme Las Vegas, très agréable également en hiver, vous pourrez aussi découvrir l’Ouest autrement, rythme & paysages différents (votre porte monnaie vous en remerciera)

Pour un circuit sur l’Ouest américain, privilégiez les mois de mai à octobre. Attention certaines routes en altitude (souvent les plus belles) ne sont pas ouvertes toute l’année, et parfois vous demande de très longs détours si elles sont fermées…  Autre point à considérer avec la période, il y a quand même moins de touristes en juillet qu’en Août.
Si on peut également partir en octobre (voir fin septembre), c’est toujours mieux et d’ailleurs avec de belles couleurs automnales en perspectives. La même règle s’applique sur la cote Est (nord) exclusion faite de la Floride.

Bref, une réflexion indispensable avant de passer à la seconde étape, que nous ne manquerons pas de souligner lors de votre demande car en toute honnêteté il nous faudrait 10 articles rien que sur la météo 😉

2. Définir quelle partie vous intéresse.

Les USA c’est grand donc, avec de multiples possibilités. On veut tout voir, tout faire, mais évidemment nous n’avons pas tous 3 mois devant nous pour visiter ce magnifique pays.

Votre cœur balance, l’Ouest ou l’Est ? l’Ouest vous offrira les grands espaces et les parcs nationaux emblématiques, l’Est quant à lui, propose un large choix de grandes villes chargée d’histoire et des paysages variés, tout un programme … Il n’y a pas forcément de règle, même pour un premier voyage, tout dépend de vos envies.

Alors vous avez fait votre choix, cela sera l’est ou l’ouest à moto?

3. Repérer les sites que l’on veut absolument visiter

En gros on définit ses incontournables, c’est-à-dire ce que l’on veut absolument voir, faire, visiter … Est-ce que vous voulez vous émerveiller devant l’immensité du grand canyon ou bien les buildings de NYC ? Pour certains, cela passe plus par la définition d’une thématique, si on reprend ces deux mêmes exemples : je veux parcourir les grands espaces américains qui m’ont fait vibrer dans de nombreux films/séries/publicités ou je préfère un voyage type « city trip » de grandes villes US comme on n’en trouve nulle par ailleurs.

4. Quel budget prévoir pour un road trip moto aux USA?

Forcément, cela sera un point névralgique de votre recherche, il faudra déterminer combien de temps vous souhaitez partir, quelle catégorie d’hébergement souhaitez-vous lors de votre séjour, ou encore quelles activités souhaitez vous faire. Comptez pour une durée de 10 jours environ, pour un budget pour deux (une moto, une chambre double, pour deux personnes avec les vols) une base de 2.500 € par personne (base 2020-2021, la tarification sur 2022 pouvant augmenter).

Par exemple, les hôtels Best Western ne sont pas aux mêmes prix que les hôtels Hilton (quels sont vos critères, localisation ou confort/prestations proposées …), ou encore en anticipant, il vous faudra prévoir un budget d’environ 190-200€ pour un survol en Hélicoptère du Grand Canyon alors que sur place les prix peuvent flamber … Toutes ces petites choses sont à prévoir dans votre étude.

Il faut déterminer également le budget à allouer sur place pour les repas, l’essence, les souvenirs …. pour information (sur la base de 2019) pour une quinzaine de jours dans l’Ouest américain le budget moyen (hors frais de shopping/souvenirs) était à environ 1.000$ par personne (repas, essence pour une moto, budget quotidien entre 12 & 18$ environ, parkings, visites & péages). Il peut être plus élever sur l’Est (plus de musées ou sites payants dans les grandes villes où le city pass peut avoir son intérêt, Chicago/NYC …).

5. Combien de temps consacrer à votre voyage ?

On ne peut pas parler de budget sans durée, ce point déterminera forcément votre temps sur place. Il s’agit également de déterminer combien de temps vous avez à consacrer à votre road trip.

Aux USA les distances sont longues, et vous ne pourrez pas tout faire, il est important de hiérarchiser les sites que vous souhaitez voir afin de profiter au maximum de votre séjour, notre conseil sera souvent d’en faire moins mais mieux, donc de se « cantonner à une zone » mais de bien la visiter. De même, en fonction de votre thématique, le temps à y consacrer ne sera pas le même: la Route 66 dans son intégralité (soit de Chicago à Los Angeles) représente environ 4000 km, il est donc nécessaire d’y consacrer entre deux semaines minimum à trois semaines, le temps de profiter de cette route mythique. A moins de faire le choix de la parcourir qu’en partie comme par exemple, ce qui est le plus souvent demandé en Voyage sur Mesure d’Albuquerque à Los Angeles par exemple (en 10-12 jours environ).

Dans l’ensemble, nous préconisons de ne pas faire de circuit inférieur à 10j ( entre la durée du voyage, le décalage horaire … n’oubliez pas que 10 jours veut dire 8 nuits). La bonne mesure se situe donc plutôt entre 12 et 21 jours (et bien sûr au delà si votre budget vous le permet 😉

5. Combien de km fait-on dans un road trip?

Tout dépend bien entendu de la durée de votre voyage et de la zone géographique. Pour vous donner une idées des distances parcourues, lors de nos circuits d’une durée entre 10 et 15 jours, vous parcourrez en moyenne entre 2000 et 3500 km. Au delà de deux semaines, comptez entre 3500 et 5000 km.

7. Choisir son voyage en fonction de son rythme.

Rouler à moto peut être beaucoup plus fatigant en fonction du vent, de la chaleur, bref de la météo. Il est important de faire attention au temps consacré à chaque étapes et aux sites à visiter. Il est fondamental de prendre en compte l’ allure que vous voulez imprimer à votre road trip et l’heure d’arrivée (pour profiter de la piscine, se détendre ou visiter la ville étape). De même, il est nécessaire de se ménager des étapes qui ne soient pas trop fatigantes et surtout de se laisser du temps pour profiter de tout ce que l’Amérique a à vous offrir !

Comme il en faut pour tous les goûts, nous vous proposons donc différents rythme à découvrir plus bas dans le classement de nos 5 circuits les plus vendus.

7. Quand réserver ?

Un road trip aux USA, ça se prépare, s’étudie, se planifie, il est intéressant donc de s’y prendre le plus tôt possible. Sur certaines étapes, les hôtels ou logements insolites peuvent être pris d’assaut (par exemple à Monument Valley ou dans le Death Valley où le choix est limité).

D’autant plus cette année, où après près de 2 ans sans voyages sur le territoire américain, les touristes risquent d’affluer dès que la situation le permettra faisant ainsi grimper la facture au grès de l’offre et de la demande. Il est donc nécessaire de s’y prendre le plus tôt possible pour bénéficier de tarifs plus avantageux.

Chez American Motors Travel, nous vous faisons bénéficier d’une réduction de 3% pour toute inscription 6 mois avant la date de départ, et d’une réduction de 5% pour toute inscription 9 mois avant votre date de départ (sur nos forfaits uniquement, sauf events et voyage sur mesure), et cela depuis notre création il y a déjà prés de 20 ans …

8. Notre TOP 5 de voyages moto aux USA

Pour vous aider dans votre recherches, nous avons répertorié nos meilleurs road trip moto aux Etats-Unis :

1. Jackpot Tours : Un rythme « cool » pour une première approche de l’Ouest. Une boucle de 10 jours au départ de Las Vegas.

2. Best of The West Tours : Un départ de Los Angeles pour terminer à San Francisco, qui combine idéalement les merveilles de l’Ouest avec les grandes mégalopoles et une nuit en plein cœur de la vallée de la mort. 19 jours exaltants pour vous laisser le temps de profiter des plus beaux parcs.

3. Rocky Mountains Tours: L’essence même du Far West au cœur des Rocheuses. Une boucle autour de Denver sur les traces pionniers, des sites cowboys, des parcs époustouflants et des routes sinueuses chaque jour !

4. Route 66 Tours : Pour vivre le mythe de la plus célèbre des routes américaines. Le classique Chicago > Los Angeles avec une moyenne de 300 km par jour.


5
. Route du Blues Tours : Ralliez la Nouvelle Orléans à Chicago, sur la traces des plus grands bluesmen et des pionniers du rock. Un séjour alliant musique, histoire et authenticité. Les Route 61 & Route 66 à parcourir pour compléter ce road trip musical.

Retrouvez également tous nos voyages à moto aux Etats Unis sur notre site pour sortir des sentiers battus et découvrir une autre Amérique ! 

Dans tous les cas, nous sommes là pour vous accompagner et vous conseiller dans votre choix d’itinéraires aux USA, celui qui vous correspond le mieux et sera en totale adéquation à vos envies et besoins.

Et puisque vous n’êtes pas comme Mr et Mme tout le monde, la personnalisation reste la meilleure des solutions, même si à l’évidence nos circuits sont parfaits 🙂. Vous déterminez vos critères et nous vous montons LE voyage en fonction, pour cela rendez-vous sur notre rubrique Voyage sur Mesure.

Un voyage à Santa Fe au nouveau Mexique, c’est faire une plongée dans l’histoire, dans la construction du pays, dans celle des échanges commerciaux qui ont construit les USA. Situé à 2194m, c’est la plus haute capitale d’état (et selon les rumeurs la deuxième plus vieille du pays après San Augustine dont on vous a déjà parlé ici), puisqu’elle date de 1607 !

Une cité historique

– les indiens Pueblos

A l’origine, le site est occupé par les Indiens Pueblos, un peuple connecté à la terre, dont ils faisaient des poteries ou des habitations en adobe, qui sont encore aujourd’hui des emblèmes de la ville. Située à un carrefour de nombreuses routes commerciales, la ville se développe avec l’arrivée des espagnols. Ils eurent recours au travail forcé des populations pour construire la ville. Aidés des Apaches, les Pueblos se révoltèrent en 1680 pour récupérer la ville. Ce qui aboutit malheureusement au massacre de 460 amérindiens et à la réduction esclavage des femmes et des enfants. Les pueblos sont aujourd’hui une communauté autonome respectant leurs culture et coutumes. Vous pouvez toutefois aller à leur rencontre dans pas moins de 8 sites au nord de Santa Fe.

– Une cité Espagnole

Les espagnols arrivent dans la région au début du XVII° siècle et fonderont la ville sous le nom de « Villa Real de Santa Fé de San Francisco de Asís en espagnol », signifiant en français « Ville royale de Sainte Foi de François d’Assise ». La ville devint alors la capitale de la Nouvelle-Espagne. Après l’attaque de la ville par les amérindiens, un présidio sera construit pour renforcer sa défense.  Au milieu du XVIII° siècle, la ville développera les échanges commerciaux avec les français de la Louisiane toute proche. A ce moment, ils lanceront la fameuse piste de Santa Fe qui joue un rôle majeur dans les échanges commerciaux et la colonisation de nouveaux territoires. La ville restera espagnole jusqu’à la guerre d’indépendance de mexicaine en 1824 et passera en 1848 sous le contrôle américain.

Une halte culturelle

Forcément ce passé si riche laisse des traces, et c’est un bonheur de se balader dans Santa Fe et de se laisser transporter au milieu de ses bâtiments anciens. Le downtown se compose de maison en adobe à l’architecture et aux couleurs réglementées. Elles sont inspirées des maisons pueblos et mexicaines. Commencez par le cœur de la ville avec la Santa Fe Historic Plaza, elle est entourée de commerces sous les arcades, et on y trouve aussi le Palace of the Governors. Ancien palais et aujourd’hui encore l’un des bâtiments principaux de la ville, il fut bâti en 1610, et abrite aujourd’hui le New Mexico History Museum. Sous la galerie, vous trouverez des indiens pueblos vendant leurs artisanats. A quelques encablures, une boutique s’est installée dans la plus vieille maison des USA puisqu’elle daterait de 1646 et est toujours debout !
La ville abriterait également la plus vieille église des USA : La San Miguel Chapel, qui abrite elle-même la San José Bell, vous l’avez deviné, : c’est la plus vielle cloche du pays ! Elle n’est plus aujourd’hui dans le clocher mais on peut la voir de près dans l’église, d’ailleurs n’hésitez pas à la faire sonner, la légende dit que si on la sonne, on reviendra à Santa Fe !
Ce n’est bien sûr pas le seul bâtiment religieux de la ville : la Saint Francis Cathedral (datant de la fin du XIX siècle), et inspiré du modèle de l’église de Volvic, sa construction ayant été entreprise par un français ! A ne pas manquer également la Loretto chapel avec son escalier en spirale miraculeux (de nombreuses légendes l’entoure, mais on ne va pas tout vous spoiler non plus !).
Santa Fe est une ville hautement culturelle, elle abrite pas moins de 17 musées consacrés à la culture américaine, hispano-coloniale ou amérindienne. C’est également la 3° ville d’art du pays et un haut lieu de la création artisanale et possède également le titre de « Ville Unesco du design, de l’artisanat et des arts populaires ». Sur canyon Road, vous ne trouverez pas moins d’une centaine de galeries d’art, vous en mettant plein les yeux !

 Une étape au cœur de routes majeures

– La Turquoise Trail

La Turquoise trail est une route scénique qui rejoint Albuquerque à Santa Fe, jalonnée d’anciennes mines et de villes quasiment abandonnée aujourd’hui elle serpente entre les montagnes Sandia Mountains et les Ortiz Mountains. Cette route était empruntée par les chercheurs de Turquoise, cette pierre précieuse caractéristique de la région.

La Route 66

La ville de Santa Fe, au carrefour de nombreuses lignes d’échanges, était tout naturellement sur le tracé original de la fameuse Route 66. Et cela jusqu’en 1937, quand le tracé fut finalement déplacé à Albuquerque. Il faut dire que la ville entourée de hautes montagnes obligé pour l’atteindre de passer des cols de hautes montagnes, laissant de nombreux automobilistes du début du siècle sur le bord de la route abandonnés par leur voiture en peine. Mais il apparaitrait que le tracé ait en fait été déplacé sous couvert d’une guéguerre politique : le gouverneur non réélu par ses concitoyens leur a promis de les priver des bienfaits de la Mother Road. A la fin de son mandat c’est chose faite, et la Route 66 ne passera plus par Santa Fe… Le nouveau tracé jugé plus sûr, sera conservé jusqu’au déclin de la Route.

Une étape que vous pouvez bien entendu retrouver dans nos programmes:

ROUTE 66 TOURS
&
R66 & Parcs Nationaux

On vous en parlé, on vous l’a teaser, on l’a préparé , le voici le petit dernier arrivé chez American Motors Travel (et ce n’est pas le dernier !) le TEXAS TOURS ! Un road trip entre cowboys, musique et plage pour un dépaysement maximal !

L’image du Texas, c’est les grands espaces et les cowboys, (bon en même temps avec une superficie de 695 662 km², le Texas est plus grand que l’Allemagne, l’Angleterre, l’Ecosse, l’Irlande, la Belgique et les Pays-Bas réunis !) mais pas que …. A nous de vous faire découvrir tout ce que cet état regorge d’étonnant et de joyaux.

 Le Texas, ce sont des villes dynamiques comme Dallas, Austin, Houston ou San Antonio, qui sont aujourd’hui des moteurs pour les états unis tout entier en accueillant de grandes entreprises (Dell, Tesla…) ou la centre de supervision de la NASA par exemple. Pourtant celles-ci possèdent une vraie âme, de San Antonio l’une des plus vielle ville des Usa à Dallas et son esprit cowboy en passant par Austin et sa culture musicale (elle est même la « capitale mondiale de la musique Live »), chacune a son identité propre qui sera vous ravir et vous emmener chaque fois plus loin et plus profondément dans la culture Texane.

A côté de ces grands ensembles on trouve des villes plus petites, encore plus authentique où vous retrouverez le charme d’antan tout en en apprenant plus sur le passé de cet état fondateur dans l’histoire américaine. On peut par exemple citer Fredericksburg et son passé allemand, Nacogdoches et Jefferson qui ont gardé ce charme du passé, une ambiance du Texas du début du siècle. Ou encore Forth Worth et Bandera foncièrement marquées de la culture cowboy, cultivant leur emplacement sur le Chisholm Trail, cette piste du Rio Grande au centre Kansas fut empruntée par de nombreux cowboys pour convoyer du bétail, marquant durablement les villes prospérant le long de celle-ci. Ou bien laissant des « Ghost towns » pour celles qui n’ont plus résister à la modernisation et au chemin de fer qui remplaça ces longs convois d’hommes et de bêtes.

Et c’est sans compter sur les villes balnéaires qui jalonnent la côte et qui ont su se développer alternant entre port commerciaux et villes dédié à l’Entertainment. Tels que Galveston ou Corpus Christi.

L’histoire reste très omniprésente au Texas, des amérindiens Caddo à la conquête spatiale, en passant par la découverte des gisements de pétrole, vous ne manquerez pas de sites à découvrir et explorer pour revenir sur le passé de cet état majeur.

Quand on pense au Texas, on a plutôt en tête les grandes étendues désertiques de la panhandle que traverse le fameuse Route 66 au nord de l’état. Pourtant l’état regorge de parc nationaux, d’étendues verte et même de bayous, vous rappelant que la Louisiane n’est pas loin. Vous offrant la possibilité de côtoyer tortues de mer, tatous et autres crocodiles durant votre séjour.

De bayous en vignobles, de désert en bord de mer, la nature change et vous dépaysera à chaque virage : dépaysement garanti !

Une richesse qui vous permettra au cours de votre road trip de multiplier les expériences : prenez-vous pour un cowboy le temps d’un après-midi en chevauchant un cheval et nourrissant les bêtes des ranchs. Jouissez des nombreux concerts à Austin, touchez une roche lunaire à Houston, partez sur les traces des derniers moments du fameux Davy Crockett à Fort Alamo ou encore faire une promenade en bateau dans les bayous de l’est du Texas. De quoi agrémenter votre séjour et vous laisser des souvenirs plein la tête !

Et pour ne pas vous laisser en reste vous pourrez régaler vos papilles et vos oreilles tout au long de votre trajet : vous voilà au cœur de la Tex-Mex food ! Fusion de la nourriture américaine et mexicaine que l’on ne peut qu’apprécier ! Mais il n’y a bien sûr pas que cela à déguster : les fameux gombos et autre spécialité du sud sur la partie Est, et bien sûr les barbecues, dans un état dédié à l’élevage. Presque une religion au Texas ! Pour les oreilles, rendez-vous dans les Honky Tonk (sorte de pub dédié à la country), dans les bars d’Austin pour profiter de la musique live mais aussi aux racines du Blues à Houston.

Vous n’avez plus aucune raison d’attendre pour découvrir notre nouvelle pépite => https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/texas-tours-119

Aujourd’hui c’est le Cinco de Mayo, une fête importante pour le peuple mexicain (mais ce n’est pas la fête nationale qui est célébrée le 16 septembre). Et d’autant plus importante qu’elle est fêtée avec force par la communauté mexicaine fortement présente en Californie.

Un petite peu d’histoire pour commencer: le Cinco de Mayo célèbre la victoire des troupes mexicaine sur les troupes française dans la ville de Puebla (à environ 2h au sud-est de Mexico) le 5 mai 1862. Le Mexique alors en guerre civile a contracté de nombreuses dettes, qu’il choisit de ne pas honorer afin de reconstruire le pays. L’empereur Napoléon III en profita pour envoyer 6000 hommes au Mexique et ainsi instaurer une domination française sur une ancienne colonie espagnole. Le Cinco de mayo est un jour de fierté pour les Mexicains, qui réussirent avec seulement 4000 hommes mal équipés à repousser les troupes françaises. Malgré cette victoire, les Mexicains perdirent ensuite la guerre face aux 30 000 soldats français qui occupèrent la capitale. Il faudra ensuite l’aide des Etats-Unis (qui avaient alors terminé la guerre civile) pour obtenir son indépendance définitive en 1867.

Le Cinco de Mayo, est une fête optionnelle au Mexique où elle principalement célébrée dans l’état de Puebla. D’ailleurs elle ne porte pas le même nom et s’appelle là-bas « Dia de la batailla de Puebla ».  Elle est finalement beaucoup plus populaire aux Etats-Unis où elle est célébrée depuis 1863 en Californie. La première célébration eu lieu à Los Angeles, en apprenant la nouvelle du triomphe de la petite armée mexicaine face à l’ogre français, les mineurs de la ville tirèrent des coups de fusil dans les airs et entamèrent des chants patriotiques. Celle-ci serait devenue vraiment populaire dans les années 40 au moment de l’essor des mouvement Chicanos. Ceux-ci ayant choisi cette date pour célébrer leurs racines mexicaines et leur culture en faisant la fiesta.

Aux états unis c’est l’occasion de faire une décoration dédiée (vous connaissez maintenant leur folie pour la déco), de porter un sombrero, de s’empiffrer de taco, nachos, guacamole et bien sûr de boire de la Tequila. Les écoles organisent des cours dédiés et des évènements spéciaux pour sensibiliser les enfants à la culture des américains d’origine mexicaine.

Les plus grandes célébrations se déroulent dans des villes telles que Los Angeles, San Jose, San Francisco, San Antonio, Sacramento, Phoenix, Albuquerque, Denver et El Paso dans les régions du sud-ouest des États-Unis où une grande partie de la population est d’origine mexicaine. 

A Los Angeles, les festivités se déroulent sur Olvera Street, le quartier historique mexicain avec son petit marché typique. Au Cinco de Mayo, on peut assister à des concerts de mariachis et des présentations de danses régionales. des jeux pour enfants, des show de luche libre…

Si ces festivités ont commencé dans le sud-ouest des Etats Unis, elles s’étendent aujourd’hui tout le pays de New York à Washington en passant par Chicago ou encore Houston. C’est devenu un peu l’équivalent de la ST Patrick pour les irlandais. Un jour non férié mais où on célèbre les différentes origines de ceux qui composent aujourd’hui le peuple américain !

Alors prêt à vivre ces festivités au cœur des communautés hispaniques, et surtout de profiter de la nourriture Tex Mex  ? Le mois de Mai est idéal pour visiter la Californie( que vous retrouvez dans nombres de nos circuits) ou pour faire un tour au Mexique (à retrouver en 2022! Stay Tuned! )

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/california-tours-42

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/western-tours-171

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/american-dream-tours-86

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/best-of-the-west-tours-244

et bien sûr à incorporer dans votre voyage sur mesure:

https://www.american-motors-travel.com/voyage_sur_mesure.php