Nous avons abordé dans notre précédent article sur la Virginie (que vous pouvez retrouver ici) la magnifique Skyline Drive située dans le parc de Shenandoah. Une route au cœur des montagnes comme on les aime, offrant des panoramas à couper le souffle, alors on vous en dit un peu plus cette fois!

La Skyline Drive est une route panoramique de 169 km traversant du nord au sud le parc national de Shenandoah. Cette route faite de montées et de descente à environ 6% culmine à 1120m, pas de quoi nous rappeler les alpes mais de quoi tout de même offrir des panoramas enchanteurs. Vous ne trouverez pas de virages en épingles ici, mais plutôt de jolies courbes, qui peuvent être des courbes aveugles, donc attention! La route est d’ailleurs limité à 35 mph (soit environ 56 km/h!), notamment à cause des nombreux animaux que vous pouvez croiser dans le parc. Et puis après tout, cela permet aussi de profiter des 75 points de vue qui jalonnent la Skyline Drive. Ne manquez pas le Range View Overlook, qui est une plus belle vue du parc. Vous y découvrirez une vue dégagée sur les 22 km de sommets de la chaîne des Blue Ridge Mountains.

Petite info en plus, la région regorge de vignobles, n’hésitez pas à sortir un peu de la route pour une petite dégustation!

Au sud de la Skyline Drive, vous enchaînez directement avec la Blue Ridge Parkway. Une autre route panoramique permettant de relier le Shenandoah Parc à celui des Great Smoky Mountains et la réserve indienne des Cherokee. Son petit surnom ? « La route préférée de l’Amérique », et on comprend pourquoi ! La Blue Ridge Parkway, c’est 755 km de courbes et virages toujours au sommet des Blue Ridge Mountains. C’est aussi un paradis pour faire de la moto, puisqu’il y a très peu de voitures et que les poids lourds y sont interdits! Pas de feux tricolores ou de stop, les seuls arrêts que vous ferez seront pour admirer le paysage. Le début de la Blue Ridge Parkway, notamment dans la région de Roanoke, est plutôt composé de plaines, dans lesquelles vous pourrez admirer des fermes typiques de ces régions aux portes des Appalaches, qui servaient de réserves aux grandes villes de l’Est. Vous y trouverez de jolis témoignages de la vie du début du siècle. Faites d’ailleurs un arrêt à Mabry Mill, un charmant moulin à eau converti en aujourd’hui en éco-musée.

Une centaines de kilomètres plus loin, vous changez d’état pour rejoindre le Caroline du Nord. Vous passerez bien sûr par le viaduc de Linn Cove un des premier viaduc des USA et quoi vous offrira une vue superbe à 180°. Là déjà, le paysage se fait plus montagneux, les courbes se resserrent, les virages s’enchaînent et on monte en altitude. Vous vous dirigez immanquablement vers le point le plus haut de cette scenic drive qui culmine à 1843m. Là encore vous passerez de nombreuses courbes, virages et tunnels pour rejoindre Cherokee, à la porte du Great Smoky mountains National Park. c’est l’occasion de rentrer en contact avec cette nation amérindienne qui fut une des premières à être en contact avec les colons venus d’Europe.

Vous aviez cru que c’était fini? Mais non! vous le savez maintenant on vous garde le meilleur pour la fin : The Tail of the Dragon, littéralement « la queue du dragon ». Autre nom de cette route, the Deal’s Gap: 318 courbes sur 18 km! bref un must pour tous les motards. et si vous n’en avait pas encore assez, continuez Nantahala National Forest pour un dernier bol de nature .

Alors, prêt à affronter le Dragon et les courbes des Blue Ridge Mountains?

n’hésitez pas à nous demander une création sur-mesure pour découvrir cette route majestueuse :

https://www.american-motors-travel.com/voyage_sur_mesure.php

Et bien sûr retrouvez la totalité de nos circuits et events sur le notre site :

https://www.american-motors-travel.com/

Un de nos coup de cœur fut pour la ville de Portland. Une ville verte en constant renouveau, toujours à la pointe de l’innovation. Même si son slogan non officiel reste « Portland is Weird » (Portland est bizarre), c’est une des villes les plus écologiques des USA, et une des plus agréables à vivre avec près de 288 jardins publics et 267 kilomètres de sentiers, vous n’aurez pas à aller bien loin pour profiter de la nature. Et c’est avant tout une ville épicurienne, aimant la nature, la nourriture et les grands espaces. Entourée de montagnes, de rivières et de vignobles, Portland est elle-même très gâtée par la nature, avec des sommets tout proches où l’on skie presque toute l’année, des gorges époustouflantes qui comptent plus de 70 chutes d’eau et des vignobles qui produisent quelques-uns des meilleurs Pinot Noirs du monde.

La ville fut créée en 1843 par 2 pionniers, et fut nommée par le hasard d’un jet de pièce à pile ou face, du nom de la ville d’origine d’un des 2 fondateurs (le gagnant venait de Portland dans le Maine). Elle se développa au départ sous l’égide d’Oregon City, situé à quelques kms en amont et qui était l’ancienne capitale de l’Etat. Mais la ville se développa rapidement en prenant une importance portuaire transportant les marchandises sur la rivière Williamette, supplantant ses principales rivales.

Aujourd’hui, Portland reste la ville principale de l’état de Washington, il est très facile d’y circuler en métro, tram, tram aérien (pour la vue) ou bien, et surtout, à vélo. Pour prendre une bouffée d’air frais et parfumé au cœur de la ville ne ratez pas le Washington Park au sommet des collines ouest de la ville. C’est l’un des parcs les plus vieux et il abrite l’International Rose Test Garden (avec quelques 8000 rosiers) ou encore le Japanese Garden, pour une pause zen avec une vue spectaculaire sur le Mont Hood (volcan au sommet enneigé). Sinon Forest Park, vous offre la forêt dans la ville et pas moins de 113 kilomètres de sentiers pour s’évader.

Portland reste une ville de pionniers, et la Pittock Mansion, vous transportera sur les pas de son histoire, mais vous pourrez également arpenter les musées ou bien les galeries d’Art de l’Alberta Street pour vous imprégner de cette ville foncièrement artistique ! ou bien renseignez-vous sur un de leur nombreux festival qui court tout au long de l’année.

La gastronomie se mêlent aux loisirs tout au long de votre passage dans la ville. Comme nous le disions, la ville est totalement épicurienne et la nature qui entoure portland est généreuse avec les chefs cuisiniers ! La ville est entourée de terres agricoles fertiles, et souvent le menu du jour est dicté par les trouvailles sur les marchés locaux. Et qu’on ne s’y trompa pas quand une ville regroupe un Festival de la Truffe, un festival du fromage et un festival gastronomique, c’est forcément une ville avec une culture culinaire développée ! Bon même, si un des emblèmes de la ville reste le Voodoo Doghnut, où l’on propose entre autres un donut au bacon… mais nous restons aux USA, que diable !

 Pour se désaltérer, on peut compter sur les presque 150 brasseries artisanales qui jalonnent la ville. Au point qu’elle soit surnommée « BEERVANA » ou « Munich sur la Willamette » ! Le mois de juillet est le point culminant de cette production avec l’Oregon Craft Beer Month, dont le sommet est atteint avec l’Oregon Brewers Festival dont nous vous parlions sur Facebook. La ville est également entourée de vignobles et les amateurs de vins ne seront pas en reste. Plus de 40 cépages sont cultivés dans la région, du Pinot noir (emblématique ici) au Riesling, les conditions climatiques de l’Oregon sont propices à toutes variétés. Et on retrouve l’ambiance familiale de nos régions et le plus souvent on s’adresse directement au vigneron pour la dégustation … Si tout le monde n’est pas encore satisfait, peut-être que le quartier de Distillery Row (rangée de distillerie) permettra de contenter tout le monde : de l’eau de vie au wiskey, vous devriez trouver de quoi éveiller les papilles.

Enfin, n’hésitez pas à sortir de Portland, (déjà pour les vignobles), la région regorge de trésors naturels : les gorges du fleuve Columbia, le mont Hood, les chutes de Latourell Falls ou celle de Multnomah Falls….

 Et s’il vous fallait un dernier argument, l’Oregon n’impose pas de taxes de vente (TVA), on y économise donc 5 à 10% en fonction des produits, et pour faire le plein le Woodburn Premium Outlets (plus de 100 magasins) n’est qu’à 30 min au sud de la ville !

Alors prêt pour une escale dans cette chouette ville :

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/pacific-coast-tours-121

ou bien pour un séjour un peu plus long :

https://www.american-motors-travel.com/voyage_sur_mesure.php

Situé à 256 km à l’est de San Francisco et 475 km de la vallée de la mort à l’ouest, Yosemite est l’un des joyaux de l’Amérique.

Situé sur le flanc ouest de la Sierra Nevada, il prit forme à la fin de l’ère glacière lorsque les glaciers de la région sculptèrent la vallée. Inscrit au patrimoine l’UNESCO depuis 1984, le parc s’étend sur près de 3000 km², ce qui le place parmi les plus importants parcs de Californie (c’est aussi le deuxième plus ancien après Yellowstone car il fut créé en 1890). Composé de parois à pic en granit, de cascades et de vallée encaissée, vous ne sortirez pas indemne de votre passage dans ce parc majestueux. On y retrouve aussi bien des forêts de chênes immenses, des maquis californiens, mais aussi des paysages alpins.

Le parc est ouvert toute l’année, mais certaines zones sont inaccessibles l’hiver à cause de la neige et de l’altitude élevée d’une grande partie du parc (le point le plus haut du parc culmine à près de 4000m d’altitude).

Le point incontournable et accessible toute l’année est la Vallée de Yosemite, vous y trouverez les points incontournables du parc (les plus connues tout du moins). Cette cuvette de 1220 mètres de profondeur est entourée d’immenses falaises et de roches sculptées et polies par les glaces, et au fond de laquelle coule la rivière Merced. Depuis Tunnel View, on domine la superbe vallée de Yosemite. Sur la gauche, vous apercevez El Capitan, la plus haute falaise entière du monde (900 mètres), qui culmine à 2307 mètres (les alpinistes viennent du monde entier pour escalader cette paroi). Sur la droite, la chute Bridalveil Fall (« chute du voile de la mariée ») tombe de 189 mètres de haut. On peut d’ailleurs accéder au pied de la cascade par un court sentier (800 mètres aller-retour). Au fond, on aperçoit le Half Dome. A Yosemite Village, un centre d’informations visiteurs expose l’histoire géologique du parc. On peut également visiter gratuitement un petit musée amérindien.

Si vous y allez en été, vous trouverez au sein du parc, de nombreuses autres cascades, notamment Yosemite Falls qui détient le titre de la haute cascade d’Amérique du Nord (environ 730m), un circuit facile et pittoresque de 1,6 km de long permet d’accéder à une vue impressionnante et mériterait d’être sur la liste des « must seen » de chacun. Les autres cascades situées plus au sud du parc sont moins accessibles et demandent quelques connaissances en randonnée.

Un autre point de vue imprenable sur le parc est celui de Glacier Point : un précipice de granit surplombant la vallée de Yosemite à 2 199 mètres d’altitude. Il permet d’observer les plus célèbres sites d’intérêt du parc (Half Dome, Clouds Rest, Liberty Cap, Vernal Falls et Nevada Falls) ainsi que la High Sierra tout autour. Le soir, au coucher du soleil, le Half Dome, se pare de jolies teintes rosées.

Pour atteindre Glacier Point, il faut compter une heure en voiture ou en bus depuis la vallée, vous trouverez un parking au sommet pour pouvoir profiter de la vue. Si vous le souhaitez, vous trouverez le long de la route, une dizaine de départ de randonnées faciles d’une journée.

*Il est à noter que l’accès à Glacier Point est bloqué par la neige, généralement de novembre jusqu’au début de l’été. C’est aussi le cas pour le Tioga Pass qui permets de traverser le parc d’Est en Ouest ( ou vice-versa) et qui peut occasionner un très grand détour pour contourner la Sierra Nevada.

A côté de sa beauté naturelle, la vallée de Yosemite abrite aussi des ours bruns, des cerfs-mulets et des tamis, que vous ne manquerez pas de croiser … De nombreuses activités sont possibles sur le parc : promenades dans la nature guidées par un garde forestier, atelier de vannerie amérindienne, leçons d’escalade, ou de rafting ….

Ce n’est bien sûr qu’un aperçu de ce magnifique parc, mais le mieux est encore de le découvrir par soit-même et d’en vivre la magie en direct.

Vous retrouverez une escale dans ce magnifique parc dans nos différents circuits :

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/american-dream-tours-86

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/best-of-the-west-tours-244

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/western-tours-171

https://www.american-motors-travel.com/voyage-a-moto/etats-unis/california-tours-42